Projet d'établissment en EHPAD et maladie neurodégénérative
Publication : jeudi 7 juin 2018

Projet d’établissement et maladies neuro-dégénératives

La HAS vient de publier une fiche repère concernant l’adaptation du projet d’établissement des EHPAD aux spécificités d'accompagnement des personnes âgées atteintes d’une maladie neuro-dégénérative.

Une déclinaison du plan maladies neuro-dégénératives

Si l’on peut se féliciter d’une espérance de vie qui augmente régulièrement, il faut également constater que la fréquence des maladies neuro-dégénératives s’accroît également (avec une corrélation avec l’avancée en âge).

Plus d’un million de personnes sont ainsi touchées, ces maladies impactant la qualité de vie de celles-ci et de leurs aidants. Il apparaît ainsi nécessaire pour chaque EHPAD d’adapter l’accompagnement correspondant.

Un plan concernant les maladies neuro-dégénératives (PMND) a ainsi été lancé en 2014, reprenant trois orientations fortes :

  • l’amélioration du diagnostic et de l’accompagnement de ces malades,
  • la garantie de la qualité de vie des patients et résidents,
  • et enfin le développement et la coordination de la recherche.

La 23ème mesure de ce plan concerne l’adaptation des projets d’établissements, nécessaire pour la réalisation d’un accompagnement de qualité des personnes âgées pouvant être touchées par les maladies neuro-dégénératives.

Sont ainsi mis en avant :

  • La personnalisation de la réponse, consécutive à la connaissance des pathologies et de l’histoire de vie de chaque résident, et l'existence d'une formation initiale et continue de qualité et un appui aux professionnels.
  • Systématiquement, l’utilisation de compétences spécialisées notamment en neurologie, psychiatrie ou soins palliatifs
  • La structuration de démarches de réflexion éthique, avec le concours des espaces régionaux de réflexion éthique.
  • La valorisation dans le projet d’établissement d’une multiplicité de réponses et organisations pour répondre aux besoins des résidents et l’évaluation des réponses apportées.

Des projets d’établissements généralisés depuis 2002

Depuis la loi du 2 janvier 2002, chaque établissement doit élaborer son projet d’établissement (ou de service). Ce projet précise ainsi les objectifs de l’établissement en termes de coordination, de coopération et d’évaluation des activités et de qualité de prestation.

Il décrit aussi les modalités d’organisation et de fonctionnement mises en œuvre.

Elaboré pour 5 ans, il explicite les différentes actions et objectifs stratégiques de l’établissement. Sa mise à jour tient notamment compte des changements intervenus dans les attentes ou besoins des usagers.

L’environnement et les ressources internes et externes (RH, organisation, management, locaux, …) sont également pris en compte dans ces orientations. L’évaluation interne et externe viennent aussi alimenter le projet d’établissement.

Les différentes parties prenantes vont être impliquées dans l’élaboration du projet d’établissement de l’EHPAD (professionnels, membres du CVS, partenaires, …).

Au-delà de ces différentes dimensions, le projet d’établissement est aussi un outil de management.

Prendre en compte dans son projet d’établissement chaque type de maladie neuro dégénérative

ANESM Fiche repere Projet d'établissement en EHPAD et maladies neuro-dégénératives

On peut rappeler que l’ANESM a publié des recommandations concernant l’élaboration, la rédaction et l’animation du projet d’établissement ou de service.

Cette nouvelle fiche repère vient ainsi appuyer la mise en œuvre de la 23ème mesure du PMND.

Elle complète les recommandations de bonnes pratiques professionnelles qui concernent l’accueil et l’accompagnement des personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives en Pôle d’activités et de soins adapté (PASA) et en Unité d’hébergement renforcé (UHR).

Cette nouvelle fiche repère donne aux équipes de direction les éléments facilitant la définition et la priorisation des actions à mettre en œuvre dans le projet d’établissement.

Elle permet ainsi de disposer d’un accompagnement à même d’apporter toutes les garanties de qualité et de prise en compte des spécificités de chaque personne atteinte d’une maladie neuro-dégénérative.

Il s’agit ainsi d’apporter par exemple un accompagnement différencié pour une personne atteinte de la maladie de Parkinson ou d’une maladie à corps de Lewy.

Cinq parties viennent décliner cette fiche repère :

  • Les enjeux de santé publique,
  • Les principales maladies neuro-dégénératives (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, maladie à corps de Lewy, scléroses en plaque,…).
  • La révision du projet d’établissement : focus sur les personnes atteintes de maladie neuro-dégénérative, élaboration du bilan de l’existant, formalisation des principes d’actions et d’orientations stratégiques
  • Les résultats attendus des recommandations,
  • Des outils pour aller plus loin.

 

Pour en savoir plus : Adapter la mise en œuvre du projet d'établissement à l'accompagnement des personnes âgées atteintes d'une maladie neuro-dégénérative en Ehpad