Ameliorer les soins auprès des personnes en situation de handicap
Publication : lundi 25 septembre 2017

Organiser les soins auprès des personnes en situation de handicap

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un guide à destination des établissements de santé, dont l'objectif est de faciliter une meilleure prise en charge des personnes en situation de handicap.

L'accès aux soins et une meilleure prise en charge constituent en effet un enjeu majeur pour les personnes en situation de handicap (l'ANESM a d'ailleurs publié en début d'année 2017 un guide sur le repérage des problèmes somatiques et des phénomènes douloureux).

Faciliter l'accès aux soins et maintenir l'autonomie

On compte près de dix millions de personnes en situation de handicap. Sur ce nombre, 3 millions pourraient être mieux prises en charge dans les établissements de santé, selon le rapport « l’accès aux soins et à la santé des personnes handicapées» de Pascal Jacob.

Les personnes en situation de handicap rencontrent en effet des difficultés de toute nature pour accéder aux soins : accès physique de certains lieux, communication défaillante, mauvaise articulation de l'équipe hospitalière avec les professionnels du secteur social ou médico social, prise en compte insuffisante de l’entourage de la personne, …

On peut ajouter également des pratiques hétérogènes des soignants et une multiplicité des acteurs qui compliquent la coordination de la prise en charge.

Le maintien de l’autonomie de la personne en situation de handicap est par ailleurs souvent mis à mal lors du passage de celle-ci en établissement de soins.

L’admission en établissement de santé entraîne souvent une perte des repères, tandis que les soignants priorisent les gestes techniques, au détriment de la dimension d’accompagnement.

Il est donc important, et c’est ce que ce guide publié par la HAS met en avant, d’articuler les différents acteurs du parcours de la personne.

La préparation de la venue du patient et son accueil, sa sortie, et l’articulation avec les aidants et l’environnement médico social sont à cet égard importants.

Les établissements de santé doivent ainsi s’inscrire dans une logique de soins de parcours.

Ce guide identifie 5 objectifs d’amélioration de la prise en charge concernant les personnes en situation de handicap, quel que soit le type de déficience et handicap correspondant :

1. Assurer la qualité et la continuité du parcours de santé de la personne en situation de handicap

2. Veiller à l’accessibilité au sens large pour le maintien de l’autonomie

3. Favoriser et formaliser la présence des aidants

4. Changer les représentations et développer les compétences nécessaires

5. Fédérer les professionnels autour d’un projet de changement.

Cinq objectifs détaillés de façon précise

Les 5 objectifs s’inscrivent dans le principe du respect des droits du patient et le développement de son autonomie.

HAS Guide accompagnement des personnes en situation de handicap en etablissement soins

Garantir la qualité et la continuité du parcours

Le respect de cet objectif passe par l’information du patient, et la mise en place d’un accueil personnalisé en fonction de ses besoins.

La coordination entre l’équipe sociale/médico sociale ou les professionnels libéraux et les professionnels hospitaliers sera facilitée en utilisant des documents de liaison ou le carnet de santé de l’usager.

L’intervention de professionnels spécialement formés, la mise en place de procédures et protocoles spécifiques aux situations de handicap et la préparation de la sortie en concertation avec le lieu de destination concourent aussi à cette continuité des parcours.

Assurer l’accessibilité pour maintenir l’autonomie de la personne

L’accessibilité au sens large doit faire l’objet de toutes les attentions.

Il peut s’agir de l'accès aux locaux et aux différents espaces (salles d’attente, chambres, …), mais également aux équipements (matériel de communication,…) qui doivent eux aussi être accessibles.

De la même façon, l’information au patient doit aussi être accessible (signalétique, …).

Donner toute sa place à l’aidant

En accord avec la personne en situation de handicap, l’aidant, qu’il s’agisse d’un professionnel ou d’un membre de l’entourage, peut participer à la qualité de vie et de soins au sein de l’établissement sanitaire.

Les professionnels de santé peuvent s’appuyer sur son expertise, par exemple pour recueillir ses habitudes de vie ou faciliter la communication avec le patient

Former les équipes

Les différentes formations s’appuient sur l’expertise des personnes en situation de handicap.

Les compétences acquises doivent être capitalisées et diffusées sur l’établissement. Celui-ci doit mettre en place un référent handicap ou une équipe spécialisée.

Mobiliser les équipes

La direction et l’équipe médico soignante doivent s’engager pour lancer les actions d’amélioration.

La mise en œuvre et le pilotage de ces actions peuvent s’appuyer sur une équipe multidisciplinaire à laquelle sont associé des représentants des usagers.

Il est également nécessaire de formaliser des conventions avec les structures sanitaires et médico sociales du territoire.

Identifier les actions à mettre en place et les évaluer

Le guide de la HAS propose deux outils pratiques.

  • Le premier outil est une check-list permettant d’identifier les actions à mettre en œuvre pour conduire un projet d’amélioration de l’accueil et de la prise en charge des personnes en situation de handicap en établissement de santé. S’adressant aux cadres, cet outil précise toutes les actions à réaliser.
  • Le second outil est une grille qui permet l’évaluation en équipe, par la méthode du patient traceur, du parcours de soins de la personne en situation de handicap. Sous forme d’auto évaluation, elle permet d’apprécier rétrospectivement le parcours, de l’entrée à la sortie de l’établissement de soins. Elle reprend notamment les 5 objectifs évoqués précédemment. Outil de discussion au sein de l’équipe, son utilisation permet de s’inscrire dans la préparation de la certification HAS.

 

Pour en savoir plus: Personnes en situation de handicap dans les établissements de santé : comment mieux organiser leurs soins ?