Accueil des personnes âgées en EHPA et EHPAD
Publication : mardi 12 septembre 2017

Panorama des établissements d'hébergement pour personnes âgées

La DREES vient de publier une nouvelle enquête concernant l’accueil des personnes âgées en établissement (enquête EHPA 2015).

Réalisée tous les 4 ans, cette enquête s’intéresse aux caractéristiques et à l’activité des établissements (EHPA médicalisés ou non, EHPAD), aux professionnels qui y interviennent et au profil des résidents. Elle prend en compte également depuis peu les SLD et accueils de jour. 73 % des établissements concernés ont répondu.

752 000 places d’hébergement

Au 31/12/2015, on comptait 10 600 établissements, correspondant à 752 000 places d’hébergement.

Les EHPAD représentent 80 % des places, soit environ 600 000 places en 2015. Le nombre de places d'EHPAD a crû de 35 000 depuis 2011, notamment sous l’impulsion des différents plans nationaux.

La moitié des EHPAD disposent de plus de 78 places (on observe une taille plus importante dans les EHPAD publics, avec 110 places en moyenne). Les logements foyers disposent de 48 places en moyenne.

Si l’hébergement permanent est prédominant, on compte toutefois 12 200 places d’hébergement temporaire et 15 550 places en accueil de jour.

La diversification de l’offre d’accueil s’est par ailleurs développée avec la mise en place de PASA (Pôles d’Accueil et de Soins Adaptés) qui accueillent dans la journée, et d’UHR (Unités d’hébergement renforcé), qui accueillent le jour et la nuit, une douzaine de résidents présentant des troubles du comportement.

Ce sont dorénavant 20 % des EHPAD qui disposent d’un PASA, et 3 % d’une UHR. Il faut également noter que près de la moitié (47 %) des EHPAD disposent, en dehors des UHR et PASA, d’une unité spécifique pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée.

La fin de vie est de mieux en mieux prise en compte : les trois quarts des EHPAD disposent d’un projet d’établissement faisant référence aux soins palliatifs, et 6% (surtout en USLD) ont des chambres dédiées à l’accueil des personnes en fin de vie.

Des tarifs disparates

L’enquête de la DREES revient également sur les tarifs d’hébergement. Ces données viennent confirmer les chiffres communiqués par la CNSA concernant les tarifs en EHPAD. Le prix moyen de celui-ci ressort à 59,30 €/jour.

Il faut noter que ce prix a tout particulièrement augmenté depuis 2011, trois fois plus vite que l’inflation.

Le tarif d’hébergement varie toutefois selon la nature des places. Les places habilitées à l’aide sociale affichent un tarif moyen de 55,90 €, les places non habilitées de 74,20 €.

On note également que les établissements à but lucratif proposent des frais d’hébergement supérieurs à ceux du secteur public (ils sont en moyenne plus élevés de 10 €/jour pour les places habilitées à l’aide sociale, et 23 euros pour les autres places).

Le tarif dépendance (correspondant aux prestations d’aide et de surveillance du résident) varie en moyenne de 5,50 € pour les résidents les plus autonomes à 20,50 € pour les moins valides.

S’il varie peu selon le type d’établissement, on peut noter qu’il est un peu moins élevé en moyenne dans un établissement privé à but lucratif.

Un taux d’encadrement en hausse depuis 2011

DREES Enquete EHPA 2015

L’étude de la DREES s'intéresse également à des aspects importants pour la qualité de la prise en charge des résidents, comme l'organisation du travail et les ressources humaines.

Elle montre par exemple que le taux d’encadrement s’est accru entre 2011 et 2015, passant de 0,54 ETP/place à 0,57 ETP/place.

Les établissements recensés emploient ainsi aujourd’hui près de 429 800 ETP.

Ce taux d’encadrement diffère toutefois selon la nature de l’établissement, en moyenne de 0,15 ETP/place en logement-foyer, à 0,63 ETP/place en EHPAD, pour dépasser 1 ETP/place en USLD.

Les qualifications varient aussi selon le type d’établissement. En USLD, le personnel soignant ou paramédical représente plus de 70 % des effectifs (il est composé surtout d’aides soignants) , et s’élève à 41-56% des professionnels en EHPAD.

On observe également des différences selon le statut de l’établissement. Ainsi, les AS représentent 40% des postes et les AMP 2% en EHPAD public, ces taux représentant respectivement 30% et 9 % dans les EHPAD privés lucratifs.

Les ASH représentent 27% des ETP en EHPAD public, contre 20 % en EHPAD privé lucratif.

L’analyse de la DREES met par ailleurs en évidence l’extrême féminisation des emplois, puisque 87 % des personnes employées en EHPAD et EHPA sont des femmes.

On notera à l’inverse que les hommes sont surreprésentés dans les fonctions de direction, même si ce constat est moins fort qu'en 2011.

Il ressort également du travail réalisé que 35 % des établissements (notamment les EHPAD) déclarent rencontrer des difficultés de recrutement, 75 % des établissements employant du personnel intérimaire (AS, IDE).

 

Pour en savoir plus : L’accueil des personnes âgées en établissement : entre progression et diversification de l’offre , Les Dossiers de la Drees, n° 20, septembre 2017