Préparation des doses à administrer en EHPAD
Publication : jeudi 20 avril 2017

Préparation des doses à administrer en établissement médico-social

L’Agence Régionale de Santé de Provence Alpes Cote d’Azur a publié un guide concernant la préparation des doses à administrer (PDA) en établissement médico-social.

Il vient ainsi utilement compléter celui qu'a sorti récemment l'ANAP sur la sécurisation du circuit du médicament en EHPAD.

Ce nouveau document s’adresse aux pharmaciens et aux directeurs d’EHPAD et autres ESSMS désireux d’initier une activité PDA ou de sécuriser celle-ci.

Une réglementation imprécise

La préparation des doses à administrer (évoquée dans l’article 4235-48 du code de la santé publique), également appelée PDA, consiste à  mettre en sachets ou piluliers, les traitements faisant pour un résident l’objet d’une prescription, et selon les conditions d’administrations précisées par le médecin.

Cette pratique, qui s’est développée empiriquement,  ne fait pas l’objet de définitions ou de réglementations précises.

Le vieillissement de la population a conduit par ailleurs à un développement important de la PDA. Faute d’une sécurisation insuffisante, ces pratiques peuvent être en effet contribuer à une iatrogénie médicamenteuse.

Différents éléments viennent complexifier la dispensation des médicaments en EHPAD.

  • Il faut noter en effet qu’une forte vigilance doit présider aux prises en charge médicamenteuses des personnes âgées.
  • Au fur et à mesure du processus de vieillissement, on peut noter, outre une augmentation de la morbidité, des modifications de type pharmacocinétique, pharmacodynamique et physiques.
  • L'avancée en âge conduit fréquemment à l’observation de polymédications (et donc un risque plus important de iatrogénie).
  • Les polymédications et des formes galéniques et dosages proposés pour chacun des médicaments renforcent les risques potentiels d’erreur.
  • Très souvent, les personnes âgées nécessitent des posologies fractionnées, et elles peuvent par ailleurs rencontrer des problèmes de déglutition.
  • Ces constats conduisent ainsi à  des réduction de posologie  compte tenu des changements pharmacocinétiques, et à des changements des modes d’administration des médicaments (écrasement de comprimés, ouvertures de gélules,…).
  • On peut noter par ailleurs que les personnes âgées sont souvent plus réceptives au risque infectieux. Il est donc primordial pour les professionnels concernés, lorsqu’ils préparent, dispensent et administrent les médicaments, de respecter des règles d’hygiène très strictes.

Sécuriser la préparation des doses à administrer

ARS PACA Guide PDA

L’outil proposé par l’ARS PACA regroupe un certain nombre de recommandations de bonnes pratiques qui doivent permettre de sécuriser la prise en charge médicamenteuse des résidents au sein des EHPAD.

Il s'agit également harmoniser les pratiques des différents professionnels concernés.

Le guide proposé par l’ARS PACA n’est pas opposable aux EHPAD.

Il ne s’agit pas non plus d’inciter les pharmaciens à réaliser la PDA.

Le guide proposé revient sur les éléments de complexité en EHPAD, et l’intérêt de la PDA.

Il explicite les règles relatives à la prescription médicale et la transmission de celle-ci.

Le guide revient ensuite sur les différentes formes de PDA (automatisée ou manuelle, plaquettes, piluliers, remplissage manuel).

Concernant la préparation, sont détaillés un certain nombre de principes : formation du personnel, hygiène, habillage, étiquetage, contrôle, entretien du matériel.

Les aspects relatifs à la gestion des retours et les modifications de traitement sont également envisagés.

Ensuite sont décrites les consignes concernant le transport et le stockage, ainsi que l’administration (vérification des traitements à la livraison, recommandations de broyage, et traçabilité des administrations).

Le rôle du pharmacien référent et les dimensions d’assurance qualité et de gestion des risques sont également traités (documentation, traçabilité, indicateurs, auto évaluation).

Le groupe de travail à l’origine de ce document était composé de pharmaciens inspecteurs issus de l’ARS PACA et appartenant à la mission qualité et sécurité des activités pharmaceutiques et biologiques. Des pharmaciens titulaires d’officine, et la direction de l’offre médico sociale ont également participé à ces travaux.

Pour en savoir plus: Guide pour la préparation des doses à administrer en établissement médico-social