Synthèse de l'activité des CAMSP
Publication : mardi 4 avril 2017

Activité des CAMSP en 2015

La CNSA vient de publier sa synthèse annuelle sur l’activité des CAMSP. Les CAMSP sont au carrefour des secteurs sanitaires, et médico-sociaux. Chaque département dispose d’un CAMSP, depuis 2007. 

En 2013, le CIH (comité interministériel du handicap) avait proposé de structurer et garantir l’accessibilité du dispositif de diagnostic. Cette orientation passe par la consolidation du rôle des CAMSP. A cet effet, il apparaît nécessaire d’améliorer les connaissances de l’activité des CAMSP.

Un rapport d'activité standardisé

Les CAMSP, comme l’ensemble des établissements sociaux et médico-sociaux, établissent un rapport d’activité annuel. Un certain nombre d’Agence Régionales de Santé avaient établi une trame de rapport d’activité harmonisé.

Des travaux initiés par la CNSA ont permis d’aboutir à un rapport d’activité standardisé pour ces services, utilisé en 2016. 

On peut noter qu’un travail identique de synthèse transversal sera également réalisé pour les CMPP (centre médico-psycho-pédagogique), portant sur 42 d’entre eux (et 36 antennes). Celle-ci sera disponible en 2018. Il apparaît que les 602 professionnels des CMPP ont réalisé plus de 400 000 actes auprès de 22 715 enfants.

En 2015, 176 CAMSP ont utilisé, avec leurs 88 antennes, cette nouvelle version du rapport, et dont la CNSA a réalisé une synthèse transversale. 

Ce sont ainsi au total près de 264 structures qui sont concernées par cette synthèse. Leur activité s’est traduite par l’accueil de 42 070 enfants réalisé par 1 918 professionnels et la programmation de plus d’un million de rendez-vous (pour 839 622 réalisés).

Les professionnels des CAMSP ont ainsi réalisé 20 rendez-vous ou soins par enfant.

La comparaison avec les rapports d’activité antérieurs montre une similitude de fréquentations des CAMSP et des profils des populations suivies.

Les CAMSP prennent en charge des enfants âgés de moins de 6 ans, essentiellement âgés de 3 à 5 ans (on observe peu d’enfants de moins d’un an accueillis).

Des facteurs environnementaux importants

Rapports d'activité des CAMSP en 2015

Plus d’un tiers des enfants suivis venaient pour la première fois. Par ailleurs, la mise en place de mesures de prévention du handicap, la surveillance, la réalisation de bilans pluridisciplinaires, d’accompagnements parents/enfant ont concerné environ 1/3 des enfants.

En augmentation, les suivis thérapeutiques ont concerné la moitié des enfants accueillis au sein du CAMSP.

Les suivis thérapeutiques s’adressent pour un quart à des enfants présentant un handicap psychique, et pour un quart également présentant une déficience d’ordre cognitif ou intellectuel, loin devant les déficiences de type motrice, trouble du langage et de la parole.

La synthèse réalisée par la CNSA montre par ailleurs l’importance de facteurs environnementaux ou de points de vigilance pour une grande partie des enfants accueillis : situation sociale, perte des liens affectifs, parents isolés, difficultés psychologiques au sein de la famille…

La synthèse des rapports d’activité montre par ailleurs que la moitié environ des enfants accueillis en CAMSP et âgés de moins de 3 ans, ne sont élevés que par un de leur parent.

Pour les plus de 3 ans, les trois quarts des enfants sont scolarisés. On observe également que les enfants pris en charge en CAMSP bénéficient moins fréquemment que les autres d’un dispositif d’accueil de la petite enfance (accueil par des assistantes maternelles, ou en crèches par exemple). 

Le parcours des enfants accueillis montre que fin 2015, 3 500 étaient en liste d’attente pour leur premier rendez-vous. A l’entrée, l’âge moyen des enfants est de 2 ans, tandis qu’à la sortie ils sont âgés de 4 ans et demi.

Un peu moins de la moitié des enfants a bénéficié de soins et de suivi pendant une durée inférieure à un an, un cinquième de 1 à 2 ans, et un peu plus d’un tiers 2 à 6 ans.

En fin de prise en charge, plus du quart des enfants ne nécessite plus de soins. Les autres enfants bénéficient après leur sortie essentiellement d’un suivi thérapeutique dans un établissement ou service médico-social (40%), sanitaire (20 %), ou en libéral (16%).

 

 Pour en savoir plus : Rapport d'activité des CAMSP 2015