Sécuriser le circuit du médicament en EHPAD
Publication : jeudi 9 mars 2017

Sécurisation du circuit du médicament en EHPAD

L’ANAP a publié « Le guide de la prise en charge médicamenteuse des résidents en EHPAD ». Cette publication apparaît d’autant plus importante que de nombreuses études ont en effet montré une sécurisation insuffisante du circuit du médicament  en EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). C'est d'ailleurs ce que mettait en évidence la synthèse publiée par la HAS en décembre 2016 sur la qualité et la sécurité des soins.

Une iatrogénie médicamenteuse importante

La iatrogénie médicamenteuse représente plus de 10 % des hospitalisations chez le sujet âgé (et près de 20 % pour les octogénaires).

La complexité de la prise en charge médicamenteuse est importante en EHPAD, compte tenu de plusieurs facteurs :

  • Une poly médication, conséquence de la dépendance de plus en plus forte, des pathologies chroniques multiples. On estime en effet que les personnes âgées de 70 à 80 ans consomment 8 médicaments, celles qui sont âgées de 90 à 100 ans en consomment presque 10. Les résidents d’EHPAD sont en moyenne porteurs de 7 affections diagnostiquées.
  • Un risque de communication ou coordination insuffisantes, résultant de la multiplicité des intervenants (professionnels libéraux, salariés,…
  • Une interdépendance des différentes étapes : stockage, préparation, distribution et administration, aide à la prise des médicaments, …

La maitrise de la iatrogénie passe ainsi notamment par une coordination et communication  renforcées, des professionnels formés, une prise en charge mieux organisée, des acteurs (soignants et résidents) informés. Ces actions concernent toutes les étapes du circuit du médicament, et notamment la préparation des doses à administrer.

Mettre en place des mesures permettant d’éviter les défaillances dans les prises en charge médicamenteuses constitue donc un axe important de l’amélioration de la qualité des soins.

Cette maitrise passe notamment par une auto évaluation permettant un diagnostic partagé recensant les points forts et points faibles en termes de sécurisation. Il s’agit ainsi de mettre en place un plan d’action permettant d’administrer le bon médicament, au bon résident, à la bonne dose, et selon la bonne voie d’administration, au bon moment.

Analyser la sécurisation de la prise en charge médicamenteuse

ANAP prise en charge medicamenteuse EHPAD

C’est dans ce cadre que l’ANESM a développé des fiches-repères permettant d’accompagner la réflexion des professionnels pour limiter ces risques .

Ces nouvelles fiches devraient être publiées prochainement, selon l'ANESM.

L’ANAP a également élaboré en 2013 l’outil Inter Diag Médicaments en EHPAD, permettant de diagnostiquer le niveau de sécurisation de chaque étape du circuit du médicament. Cet outil a fait l’objet d’une évaluation en 2015 pour ce qui concerne les établissements de santé.

Ce nouveau guide développé par l’ANAP et publié courant mars 2017 concerne la prise en charge médicamenteuse en EHPAD.

Ce document s’adresse aux acteurs intervenant directement ou indirectement dans la prise en charge médicamenteuse en EHPAD, que l’établissement dispose d’une pharmacie à usage intérieur ou s’appuie sur des officines.

Sont particulièrement intéressés par cet ouvrage : directeur de l’EHPAD, médecin coordonnateur, cadre de santé, infirmière, AS, AMP, pharmacien….).

Ce guide explicite :

  • Le mode d’emploi et l’outil lui-même Inter Diag prise en charge médicamenteuse
  • Les modalités de construction et de mise en place du plan d’action résultant de diagnostic réalisé.

L’annexe de ce guide comprend différentes bonnes pratiques permettant de mettre en œuvre les différentes actions prévues par ce plan d’action.

Ces bonnes pratiques sont issues de retours d’expérience, ou de références nationales ou régionales.

L’outil Inter Diag comprend deux modules, selon l’organisation mise en œuvre  (EHPAD sans PUI, ou avec PUI).

Chaque module comprend 4 onglets :

  • risque structurel de l’établissement (pilotage institutionnel de la prise en charge médicamenteuse, instances, formalisation des liens avec l’officine ou la PUI, gestion des ressources humaines),
  • contexte et politique de sécurisation dans l'établissement,
  • sécurisation de la prise en charge médicamenteuse,
  • sécurisation du stockage des médicaments.

Après auto-évaluation, l’outil permet de restituer les résultats sous forme de graphique et de cartographie en code-couleur.

L’outil inter Diag Médicaments en EHPAD permet également de construire de façon automatique un modèle de plan d’action.

Les solutions d’organisation proposées en fin de guide à partir des retours d’expérience doivent être considérées comme des exemples, à adapter en fonction des contraintes spécifiques de l’EHPAD ou de son contexte.

 

Pour en savoir plus: ANAP - Prise en charge médicamenteuse des résidents en EHPAD