Publication : vendredi 23 septembre 2016

Diagnostic territorial partagé

La CNSA et l’ANCREAI (Association nationale des centres régionaux d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité sociale ) viennent de publier un guide méthodologique relatif à la construction d’un diagnostic territorial partagé.

 

Un guide à destination des ARS et Conseils départementaux

Guide methodologique projet territorial partage

Ce guide s'adresse tout particulièrement aux Conseils Départementaux, Métropoles et ARS (Agences Régionales de Santé) et est notamment utile pour la préparation des PRS et la mise en œuvre des schémas médico-sociaux.

Le diagnostic partagé comprend non seulement une évaluation des besoins et des ressources mobilisables sur le territoire mais aussi un travail de réflexion et de négociation entre acteurs, ayant pour objectif de transformer concrètement les organisations et les pratiques.

En ce sens, le DTP a pour objectif principal d’améliorer les services rendus aux personnes et à leurs familles , en s’appuyant sur une meilleure coordination des ressources.

Le DTP est une démarche d’évaluation et de concertation territoriale sur plusieurs territoires (départementaux ou infradépartementaux) d’une région, en lien avec le programme régional de santé, les schémas territoriaux d’organisation sociale et médico-sociale et les plans nationaux (autisme, handicaps rares...).

Ce guide rappelle les principes méthodologiques du diagnostic territorial partagé. Parmi ceux-ci, on peut citer :

- Une évaluation des besoins partagée, régulière, précise, formalisée et prenant en compte les facteurs environnementaux (ou contextes locaux)

- Une triple expertise (personnes concernées par la politique territoriale, l’entourage, professionnels et chercheurs).

- L’approche par les parcours de vie

- La responsabilité populationnelle partagée

- La notion de ressource territoriale

- Le principe de réactivité

- Le principe de synchronicité

-La mise en place d’une veille sur le territoire.

Le guide rappelle également que le DTP vise la mise en place de dispositifs intégrés.

 

Une mise en oeuvre pratique du DTP explicitée

Le guide revient ensuite sur la mise en œuvre pratique du diagnostic territorial. Il précise en particulier l’importance de veiller à la place et au rôle des acteurs dans la conduite du DTP.

Le diagnostic territorial partagé (DTP) comprend deux phases, avec tout d'abord un bilan partagé des besoins et des ressources, puis un temps de concertation territoriale qui permettra d’identifier les leviers d’action pour faire évoluer le dispositif et les pratiques.

Il explicite les modalités de réalisation du bilan partagé des besoins et des ressources, première étape d’une dynamique durable de changement dans la planification et la programmation de l’offre sur les territoires.

Est ensuite détaillée la seconde phase du DTP, qui consiste à organiser la concertation territoriale, en particulier en organisant des groupes de travail thématiques. Le travail de ces groupes hématiques se conclut par une feuille de route territoriale, fixant les travaux prioritaires à conduire qui permettront d’améliorer la réponse aux besoins et aux attentes des personnes en situation de vulnérabilité sociale.

Le guide comprend également  des réflexions sur les outils pérennes à construire aux différents échelons territoriaux pour mener à bien le diagnostic territorial partagé.

Différentes annexes sont également présentes dans ce guide, notamment des exemples d’actions collaboratives ou favorisant la mise en place de dispositifs intégrés, prenant appui sur une démarche d’évaluation et de concertation territoriale.

 

Pour en savoir plus: Guide méthodologique pour construire un projet territorial partagé