Publication : jeudi 22 septembre 2016

Violence et sécurité en établissement de soins

La FHF et l’ONVS (observatoire national des violences en milieu de santé) viennent de publier une nouvelle fiche réflexe relative aux violences en santé et aux points clés d’une politique de sécurité en établissement de soins.

Rappelons que l’ONVS s’adresse au secteur sanitaire, médico-social et la médecine de ville. Il a notamment pour rôle de coordonner et évaluer les politiques mises en œuvre,  garantissant ainsi la sécurité des personnes et des biens  à l’intérieur des établissements.

 

Renforcer la politique de prévention

 points clés d'une politique de sécurité en établissement de soins

Cette nouvelle fiche se donne pour objectif de permettre à chaque responsable d’une structure sanitaire ou médico-sociale de gérer les violences et renforcer sa politique globale de gestion des risques et plus particlièrement sa politique de prévention des atteintes aux personnes et aux biens.

Elle identifie ainsi les points clés d’une politique de sécurité en établissement de soins.

Ces travaux ont ainsi mobilisé de nombreuses parties prenantes, puisqu’ils ont associé aussi bien des représentants des Ministères de l’Intérieur et de la Justice,  que l’Association des chargés de sécurité des établissements de soins (ACSES), que le Défenseur des droits.

La fiche reflexe identifie ainsi trois niveaux de prévention.

Elle distingue ainsi la prévention primaire (prévenir le fait par une action sur l’environnement et l’organisation),  la prévention secondaire (réaction immédiate à la survenue du fait), et la prévention tertiaire (concernant l’accompagnement après un événement).

 

Passer de la réaction à la prévention

Six modes d’action sont envisagés :

- analyse des causes et situations à risques,

- conception d’une réflexion sur l’organisation des services et la prise en charge,

- accompagnement de la prise en charge des victimes d’agression, tant sur le plan médico-social psychologique professionnel que juridique,

- organisation des lieux et du travail : ergonomie, propreté, confort, sécurité des postes de travail, accès aux locaux,

- formation des salariés , à la maîtrise des procédures de gestion des risques,  à la gestion des situations conflictuelles,

- communication depuis la prévention jusqu’à la communication de crise.

Elle vise ainsi à faciliter le passage de la réaction à la prévention en matière de sécurité,  qui permettra la réduction de la  gravité des atteintes et leur fréquence, au bénéfice des patients ou résidents, et des professionnels.

Cette nouvelle fiche vient compléter les quatre précédentes fiches reflexes publiées en 2012 concernant le personnel ou le patient victime et l’encadrement d’un personnel victime, et l’assistance à un patient victime.

Ajoutons également que la DGOS a également publié 2 guides en partenariat avec le haut fonctionnaire de défense et de sécurité détaillant les bonnes pratiques à mettre en œuvre par les directions et les professionnels pour diminuer la vulnérabilité face au risque d’attentats dans les établissements de soins, sociaux et médico-sociaux (voir ici  et ).

Pour en savoir plus: 5° Fiche REFLEXES – FHF