Publication : vendredi 16 septembre 2016

Offre d’accueil des personnes handicapées entre 2010 et 2014

La CNSA avait publié une synthèse des création de places en 2015 (ainsi qu'une projection des places à horizon 2020, voir notre actualité). C'est maintenant au tour de la DREES de publier une synthèse sur l'évolution de l’offre d’accueil des personnes handicapées dans les établissements et services médico-sociaux entre 2010 et 2014.

 

Un fort développement des services

DREES offre accueil personnes handicapees 2010 2014

Fin 2014, l’offre totale était de près de 500 000 places. 3 760 ESSMS disposaient de 157 500 places à destination des enfants en situation de handicap,  tandis que 7 480 établissements et services offraient 331 800 places pour les adultes handicapés.

Depuis 2010, le taux d’équipement pour les enfants a augmenté légèrement (passant de 9,4 places/1000 habitants de moins de 20 ans à 9,8). Celui des adultes est resté stable (9,8 places pour 1000 habitants âgés de 20 à 60 ans).

On observe, comme les années précédentes, suite aux appels à projet ou par extension du nombre de places, un plus fort développement relatif des places en services qu’en établissements entre 2010 et 2014.

Le nombre de places en SESSAD (services d’éducation et de soins à domicile) a par exemple augmenté de 15 %.

C’est ainsi que désormais, les 1 600 SESSAD offrent 50 200 places,  et les 910 SAVS (services d’accompagnement à la vie sociale) et 320 SAMSAH (services d’accompagnement médico-social) proposent 50 100 places . Le nombre de places adultes a crû de 10 % entre 2010 et 2014.

Les SESSAD représentent dorénavant près de 32 % de l’offre à destination des enfants. 

Les établissements comptent, fin 2014, 107 300 places pour les enfants (2 190 établissements), et 281 700 places pour les adultes (accueillis dans 6 250 établissements).

Le nombre de places est resté relativement stable (+ 0,4 % pour les enfants, et + 8% pour les adultes). Les Foyers disposent ainsi de 8 % de places en plus, les ESAT (Etablissements et services d’aides par le travail) offrent 3 300 places de plus.

On note également que le mode d’accueil est différencié entre les enfants et les adultes. L’accompagnement des enfants privilégie en effet l’accueil de jour (61 % des places), celui des adultes variant selon le type de prise en charge (ESSAT, CPO/CRP, UEROS, foyer, …), mais privilégiant globalement l’internat (celui-ci représente 44 % des places). 

La DREES relève par ailleurs que les établissements pour enfants sont davantage spécialisés par déficience que ceux accueillant des adultes (77 % des établissements sont agréés pour une seule déficience, contre 68 % pour les adultes). On observe ainsi, pour le secteur enfants, que 70 % des places concernent la déficience intellectuelle ou psychique, 7 % la déficience motrice,  7% le polyhandicap, 5 % la déficience sensorielle, 3 % l’autisme.

Les modes d’accueil sont également différenciés selon l’âge et la déficience (prestations sur le lieu de vie, accueil de jour, internat,…). 

 

Un taux d'encadrement stable

Entre 2010 et 2014, le taux d’encadrement est resté stable sur les ESSMS.  On comptait ainsi, fin 2014, 317 900 professionnels (245 800 ETP). 

Le taux d’encadrement varie de moins de 0,3 ETP/place dans les services pour enfants ou adultes, à plus de 1 dans les structures pour enfants polyhandicapés, MAS, FAM…

Les fonctions éducatives, pédagogiques, et sociales représentent la moitié des ETP.  17 % des ETP correspondent aux fonctions paramédicales, les personnels des services généraux représentant eux 15 % des ETP.

La fonction direction et gestion administrative représente 5 % des ETP, contre 5 % pour l’encadrement sanitaire et social. L’emploi à durée indéterminée (CDI) est majoritaire, représentant 82 % des emplois. 30 % des personnels ont plus de 12 ans d’ancienneté, la moyenne d’âge étant de 44 ans. Les professions du secteur apparaissent très féminisées (les hommes représentent 27 % du personnel).

 

Pour en savoir plus: L’offre d’accueil des personnes handicapées dans les établissements et services médico-sociaux entre 2010 et 2014