Publication : vendredi 22 juillet 2016

Mise en oeuvre du PROPIAS dans le secteur médico-social

L’instruction DGCS/SPA/2016/195 du 15 juin 2016, publiée récemment, concerne la mise en œuvre, pour la période 2016-2018, du PROPIAS (programme national d’actions de prévention des infections associées aux soins) dans le secteur médico-social.

 

Prévenir les IAS

bactérie E Coli

Rappelons que le programme PROPIAS a pour objectif de renforcer la prévention du risque infectieux dans le secteur médico-social, en favorisant la mise en place d’une démarche d’analyse des risques.

Il s’agit ainsi de renforcer la sécurité des résidents/usagers, de limiter l’antibiorésistance et la propagation des bactéries multi résistantes.

Depuis 2007, la notion d’infections nosocomiale a été remplacée par celle d’infection associée aux soins (IAS), centrée sur le patient, et son parcours dans la chaîne de soins.

Le PROPIAS a pour objectifs de développer la prévention des IAS.

La montée en charge dans le secteur médico-social sera réalisée de façon progressive. Pour les années 2016-2018, le PROPIAS concerne les EHPAD, MAS, FAM, IEM et plus globalement les établissements accueillant des enfants et adolescents polyhandicapés.

Cette instruction vise ainsi à engager ces établissements d’ici fin 2018 dans une démarche d’analyse des risques, avec la formalisation du DARI et d’un plan d’action prioritaires.

 

Des outils pour faciliter la mise en oeuvre du PROPIAS

Pour faciliter l’inscription dans ce programme, les établissements médico-sociaux peuvent notamment s’appuyer sur différents outils :

- Le DARI (document d’analyse du risque infectieux),

- Le manuel national d’autoévaluation de la maitrise du risque infectieux (une version étant dédiée aux EHPAD, l’autre aux MAS-FAM et autres établissements).

- Les fiches interCCLIN, permettant de répondre aux critères du manuel.

- L’enquête nationale de prévalence en 2016 : « Prev’EHPAD ».

Il s’agit ainsi pour les ESSMS concernés de mettre en place leur démarche d’analyse du risque infectieux et de la formaliser dans le DARI (d’ici 2018 au plus tard).

La démarche d’élaboration du DARI repose sur l’évaluation des risques, la gestion des risques et la communication.

Pour faciliter les travaux des ESSMS, l’instruction reprend un tableau d’aide à l’élaboration d’un plan d’action DARI suite à l’auto-évaluation.

Parmi les axes du programme prioritaire d’actions à prendre en compte, on peut citer ceux relatifs aux précautions standards, à l’information des professionnels sur l’antibiorésistance, à la sensibilisation à la vaccination antigrippale, au signalement des infections associées aux soins, à l’élaboration d’un plan de crise...

L’instruction reprend également des notions simples relatives à la prévention et la maitrise de l’antibiorésistance.

 

Pour en savoir plus: Instruction N°DGCS/SPA/2016/195 du 15 juin 2016 relative à la mise en œuvre du programme national d'actions de prévention des infections associées aux soins (PROPIAS) dans le secteur médico-social 2016/2018