Publication : mercredi 22 juin 2016

Extension du programme PAERPA à 16 territoires

Le programme PAERPA (Personnes âgées en risque de perte d’autonomie) a pour objectif de faciliter le parcours de santé des personnes âgées de plus de 75 ans.

Ce dispositif avait été initié par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, avant d’être ensuite mis en avant dans le pacte Territoire Santé 2 et le second volet du plan de lutte contre les déserts médicaux.

 

Le programme PAERPA

Territoires PAERPA 2016

Actuellement, les personnes ayant plus de 75 ans représentent environ 10 % de la population.

Parmi ces personnes, 85 % présentent au moins une pathologie, plus d’une sur deux étant en affection longue durée, et un tiers ayant été hospitalisées au moins une fois dans l’année.

Concernant celles qui ont été hospitalisées, 44 % ont connu un passage aux urgences.

Le dispositif PAERPA concerne les personnes âgées de plus de 75 ans et plus ayant une autonomie qui peut se dégrader pour raison médicale ou sociale.

Afin de leur permettre de demeurer dans leur cadre de vie habituel, de façon la plus autonome que possible, le dispositif PAERPA vise à améliorer leur prise en charge sociale et médicale, en renforçant la collaboration et les échanges entre les professionnels concernés,qu’ils soient professionnels sanitaires, médico-sociaux ou sociaux.

Le programme PAERPA recherche également une amélioration de l’efficience et une baisse du recours à l’hôpital, limitant ainsi la perte d’autonomie qu’entrainent les hospitalisations chez les personnes âgées.

Il s’agit ainsi de promouvoir des actions en amont de la perte d’autonomie, notamment celles portant sur 4 facteurs qui permettent d’éviter une hospitalisation des personnes âgées : la dénutrition, la dépression, les chutes, les problèmes liés aux médicaments.

Ces dimensions de prévention rejoignent celles de l'ANESM qui vient de publier des recommandations sur le repérage des risques de perte d’autonomie ou de son aggravation pour les personnes âgées.

Cinq actions clés interviennent lors de chaque étape du parcours de santé, avec un maintien à domicile renforcé, une coordination améliorée, une sortie d’hôpital sécurisée, des passages aux urgences évités, une hospitalisation mieux préparée, et des médicaments mieux utilisés.

 

Une extension du programme à 16 territoires.

Les ARS préfiguratrice bénéficient d’une enveloppe du fonds d’intervention régional dédiée pour le programme PAERPA, ce qui leur permet de financer les différentes actions mises en œuvre, comme le PPS (plan personnalisé de santé) et la CTA (coordination territoriale d’appui).

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a annoncé une extension du programme PAERPA. Celui-ci passera ainsi de 9 à 16 territoires.

Le nombre de bénéficiaires augmentera ainsi de façon importante, pour atteindre près de 550 000 personnes âgées contre 190 000 actuellement.

Afin de faciliter l'extension de ce programme, l'ANAP a publié un focus sur les outils nécessaires à la mise en place d’une démarche territoriale PAERPA.

Une évaluation des parcours PAERPA permettra de préciser selon quelles modalités ces parcours pourront être généralisés, compte tenu de l’amélioration des prises en charge obtenue et des éventuels gains d’efficience constatés.

L’évaluation porte notamment sur le suivi de la montée en charge des actions, l’impact médico-économique tout au long du projet, et sur une dimension qualitative.

 

Pour en savoir plus: Faciliter le parcours de santé des personnes âgées : Marisol Touraine étend le programme PAERPA à 16 territoires