Publication : mardi 12 avril 2016

Actualisation de la méthode ALARM

La méthode ALARM (Association of Litigation and Risk Management) permet dans le cadre des revues de mortalité et de morbidité (RMM), d’analyser de façon systémique les événements indésirables associés aux soins (EIAS) .

Développée depuis 1998, cette méthode est la technique de de référence pour l’analyse des EIAS.

reunion travail

L’analyse en résultant permet en effet de prendre en compte l’ensemble des facteurs associés aux soins (qu'ils soient de nature organisationnelle, technique, ou humaine).

La méthode vise à répondre à 3 questions clés pour analyser un EIAS :

- « que s’est il passé ? »,

- « comment cela est-il arrivé ? »

- la dernière question, « pourquoi cela est-il arrivé ? », a pour objet de rechercher, de façon systématique, quelles sont les causes profondes de la survenue de l’EIAS (elle s'intéresse ainsi aux facteurs liés : au patient, aux tâches à accomplir, au professionnel, à l’équipe, à l’environnement de travail, à l’organisation et au contexte institutionnel).

Cette méthode ALAM développée et adaptée spécifiquement au secteur de la santé, évolue et s’appelle désormais ALARME.

Il s’agit ainsi de renforcer son efficacité, en ne la limitant plus seulement à la période de temps correspondant à la survenue de l’EIAS, le « e » ajouté à Alarm signifiant « extended » (étendu).

Cette nouvelle méthode ajoute en effet 4 paramètres d’analyse supplémentaire de l’EIAS :

- L’expérience du patient

- L’épisode de soins dans sa globalité

- Comment a été détecté et récupéré l’EIAS

- Le contexte de survenue de l’EIAS (domicile, service, …)

La revue de mortalité et de morbidité (RMM) constitue une démarche d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. La méthode ALARME, avec son analyse systémique en équipe,  constitue le premier temps de celle-ci, et sera ensuite suivie d’un plan d’action mis en œuvre et suivi.

Le plan d’action mis en œuvre visera à définir les modalités d’amélioration de la prise en charge du patient, identifier les bonnes pratiques de sécurité à mettre en place, préciser comment éviter un risque prévu, et si un risque inattendu survient comment le détecter, s’adapter et y répondre, et enfin définir les modalités de récupération et d’atténuation d’un EIAS s’il survient.

 

Pour en savoir plus: Revue de mortalité et de morbidité (RMM)