Publication : jeudi 14 janvier 2016

Maintien à domicile: comment imaginer la maison de demain?

personnes agees a domicile

Notre population évolue, les mentalités également. Ainsi, on prévoit un doublement du nombre de personnes âgées de plus de 85 ans à l'approche de l'année 2020,  et 8 Français sur 10 souhaitent le maintien à domicile.

À partir de là, comment concevoir la maison de demain ?

Nombre d’acteurs travaillent sur cette thématique.

Nous avons pu rencontrer récemment les responsables de la société Médical Domicile qui ont pu nous préciser quelles étaient les dernières évolutions en matière de maintien à domicile (nouvelles technologies, adaptation de l’habitat…).

 

Les nouvelles technologies à l'honneur

Comment imaginer la maison de demain où les séniors pourront vivre dans leur habitat sans que le moindre geste du quotidien devienne une épreuve ?

L'arrivée progressive des nouvelles technologies et de la domotique constitue une des réponses. La maison "pense" et peut réagir en fonction des températures et même programmer la luminosité.

Il existe également une gamme de plus en plus riche de produits pour le maintien à domicile permettant de faciliter la prise de repas (verres à découpe nasale, assiettes antidérapantes...), s'habiller plus facilement (enfile-boutons...) ou encore de sécuriser la marche avec des chaussures adaptées.

 

Un habitat adapté

Les progrès sont également importants en matière d’adaptation de l’habitat.

Certains cabinets d’architectes ("Adapt'espace" …) proposent des solutions afin d'offrir aux personnes âgées un espace adapté à leurs besoins.

Cela se traduit par une sécurité améliorée pour éviter les chutes et incendies.  Ces professionnels travaillent par exemple avec des ergothérapeutes pour répondre de façon personnalisée à chaque situation.

La nouvelle loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement devrait permettre de dégager des crédits permettant de financer pour partie ces adaptations de l’habitat.

 

Des capteurs connectés dans le Nord

Dans le Nord de la France, les concepteurs vont encore plus loin. Le groupe HEI ISA ISEN par exemple, a imaginé l’habitat de demain pour les séniors. Il se présente sous la forme d'un appartement d'une surface de 180 m2. Tous les objets de la maison sont équipés de capteurs et sont interconnectés pour une facilité d'utilisation.

Par exemple, des capteurs situés au niveau du lit permettent d’être informé sur la qualité du sommeil ; des capteurs intégrés au réfrigérateur permettent d’être renseigné sur la bonne alimentation de la personne, ou alertent en cas de péremption de certains aliments ; des capteurs situés sur le sol alertent l’extérieur en cas de chute de la personne âgée. Ces services existent déjà sur le marché et devraient se développer dans les années futures.

Ce n'est pas tout puisque la connectivité permet aux personnes âgées d'éviter de faire des efforts inutiles. Par exemple, la télé et le miroir de la salle de bains sont reliés à une caméra extérieure. Ainsi, on peut savoir qui arrive et ouvrir la porte sans se déplacer.

Les initiatives se multiplient donc et la maison de demain se dessine petit à petit. Maison dans laquelle les objets connectés et la domotique auront pleinement leurs places.

Notons également que sous l’égide de la CNSA a été mis en place un portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches   Il permet de s’informer sur ces différentes thématiques et de se renseigner également sur les différentes aides possibles.

 

Pour en savoir plus: portail national d'information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches