Publication : mercredi 9 décembre 2015

Enquête sur la prise en charge des personnes âgées dans 3 territoires de santé

L’ANAP vient de publier début décembre 2015 une enquête sur la prise en charge des personnes âgées réalisée sur les 3 territoires de Strasbourg, du Nord-Ouest Val d’Oise et du Nord-Essonne entre septembre 2013 et janvier 2014.

ANAP approche territoriale filieres soins Enquete pec pers agees 3territoires

Cette étude visait à compléter la connaissance des ruptures de prise en charge rencontrées par les professionnels ainsi que les dispositifs opérationnels attendus.

Elle s’inscrit dans le projet Filières de soins qui a été lancé en 2013.

Celui-ci vise à répondre aux dysfonctionnements constatés et améliorer l’efficience de la prise en charge.

La démarche Filières de soins s’appuie sur une enquête conduite auprès des acteurs d’un territoire, permettant ainsi de connaître leurs pratiques, leurs attentes et d’identifier leurs difficultés.

L'enquête réalisée montre les résultats suivants :

- Les personnes âgées ne décident pas de leur parcours de santé. Les causes en sont multiples (pathologies des personnes, complexité des parcours, situations familiales complexes…) et empêchent souvent les professionnels de faire « avec » la personne âgée.

Ces circonstances placent alors le médecin traitant et la famille et aidants dans la situation de décider des orientations de prises en charge ((soins, hospitalisation, choix du lieu de vie...).

- L’avis gériatrique H24 permettant un avis ou conseil est le service le plus attendu, évitant le passage aux urgences. C’est le cas également de l’intervention d’une équipe mobile de gériatrie à domicile en cas d’urgence. À l’inverse, l’admission directe aux services de soins ou le meilleur recours aux HDJ ne sont pas exprimés par plus d’un professionnel sur trois.

- La lisibilité des services au domicile est très hétérogène. Les plus connus sont les soins palliatifs ou les prestations paramédicales.

A l’inverse, les ARDH (Aide au retour à domicile après hospitalisation) et offres d’ETP (Éducation thérapeutique du patient) doivent être rendus plus visibles par les pouvoirs publics.

- Les professionnels interrogés montrent également des attentes concernant les aides à domicile, soins infirmiers à domicile et les dispositifs de répit pour les aidants.

Ils notent par ailleurs une forte disparité pour tout qui concerne la connaissance de ces services par la personne âgée et ses aidants, l’accès à ceux-ci, leur coût et délais d’accès.

- Les outils de coordination apparaissent peu utilisés. Moins de 50 % des professionnels sollicitent une coordination territoriale (CLIC, MAIA, réseau).

Différentes pistes d’amélioration sont citées : systèmes d’information partagés, téléconsultation de médecins spécialisés par le médecin généraliste, mise en place d’outils transversaux d’échanges permettant de faciliter la continuité des soins lors d’un passage d’une structure à une autre.

 

Pour en savoir plus: Approche territoriale : Filières de soins - Enquête sur la prise en charge des personnes âgées dans 3 territoires de santé