Publication : samedi 26 septembre 2015

Une évaluation des dispositifs MAIA lancée fin 2015

Les MAIA (maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer) ont pour vocation de planifier le parcours personnalisé de prise en soin à domicile.

personne agee

Une MAIA ne correspond pas à un établissement ou service, au sens physique du terme.

Il s’agit d’un dispositif de coordination, d’accueil, et d’orientation.

Les maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer s’appuient sur un établissement déjà existant : un centre local d’information et de coordination (CLIC), un accueil de jour, une MDPH (Maison départementale pour les personnes handicapées), un hôpital, ou une association.

Quelle que soit la structure à laquelle ils s’adressent, ce dispositif permet de fournir une réponse adaptée aux besoins des personnes âgées et de leurs aidants.

Aujourd’hui, plus de 250 dispositifs MAIA sont présents sur l’ensemble du territoire permettant de couvrir plus de 60 % des communes.

Une centaine de dispositifs sont prévus sur l’année 2015, et 50 en 2016.

Il est prévu de lancer fin 2015, sous l’égide de la CNSA, une évaluation nationale de l’efficacité et efficience de ces dispositifs, ainsi que leur impact en termes de décroisement et de fluidification du parcours des personnes âgées.

Les résultats permettront , outre l’évaluation de la mise en œuvre de cette politique, d’enrichir le cahier des charges national de la MAIA, et de permettre le cas échéant de déployer un tel dispositif à d’autres publics cibles que les personnes âgées.

A noter (mise à jour du 8 février 2017) : les résultats de cette enquête nationale d'évaluation des dispositifs MAIA ont été publiés en février 2017.