Publication : mercredi 16 septembre 2015

Evolution des dépenses de santé en 2014

La dépense courante de santé correspond à la somme de toutes les dépenses engagées par les financeurs publics et privés pour la fonction santé.

En 2014, elle s’élevait, selon la dernière étude de la DREES, à 256,9 milliards d’euros en 2014, soit 12,0 % du produit intérieur brut (PIB).

Depenses de sante en 2014 DREES

La CSBM (consommation de soins et de biens médicaux) correspond à la valeur des biens et services consommés concourant au traitement d’une perturbation provisoire de l’état de santé.

La dernière enquête de la DREES montre qu’en 2014, la CSBM était estimée à 190,6 milliards d’euros, soit près de 2 900 euros par habitant.

Les soins hospitaliers, les soins de ville, les dépenses d’autres biens médicaux et celles de transports progressent moins vite en 2014 qu’en 2013.

Après deux années marquées par des baisses historiques, la consommation de médicaments en ville augmente de 2,7 % en 2014.

Les dépenses du secteur hospitalier ont crû en 2014 de 2,3 % en valeur comme en volume.

La consommation de soins de ville a, elle, progressé de 2,6%, pour s’établir à 50,0 milliards d’euros, a progressé de 2,6 % en 2014.Plus de la moitié de cette hausse s’explique par celle des soins d’auxiliaires médicaux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes…).

La consommation de médicaments en ville, qui s’élève à 33,9 milliards d’euros, augmente de 2,7 % en 2014, notamment du fait des médicaments rétrocédés par les hôpitaux ( nouveaux traitements innovants contre le virus de l’hépatite C …)

L’impact de la générication est plus faible en 2014 (avec moins de brevets arrivant à échéance et taux de pénétration des génériques stable.

L’acteur majeur du financement de la CSBM est la Sécurité sociale, qui prend en charge 76,6 % de la dépense, tandis que les organismes complémentaires assurent 13,5 % de celle-ci.

Le reste à charge des ménages (RAC) représente pour sa part 8,5 % de la CSBM.

Ce taux est plus faible pour les transports sanitaires ou les suivis de l’hôpital, et à l’inverse augmente pour les autres biens médicaux, les médicaments et les soins de ville.

 

Pour en savoir plus: Les dépenses de santé en 2014 », Études et Résultats, n°935, Drees, Septembre.2015